Jean-Louis FORESTIER
CHEF D'ORCHESTRE

Accueil



Contact


BIOGRAPHIE
Né en France, à Angers, Jean-Louis Forestier a récemment étendu avec succès sa réputation internationale en Australie comme chef invité avec l’Orchestre Symphonique de Melbourne, l’Orchestre Symphonique de Tasmanie à Hobart, et l’Orchestre du Queensland à Brisbane.

Après ses études musicales à Angers – orgue avec André Isoir et percussion avec Michel Macé – Jean-Louis Forestier étudie la percussion au Conservatoire National de Région de Versailles dans la classe de Sylvio Gualda. Il obtint le poste de timbalier et principal percussionniste au sein de l’Orchestre National de l’Opéra de Paris de 1981 à 1989. Parallèlement, il crée de nombreuses partitions en tant que soliste et participe à de nombreux festivals comme ceux d' Avignon et Aix-en-Provence.

Ses études de direction d’orchestre débutent avec Pierre Dervaux à l’Ecole Normale de Musique de Paris, puis avec Franco Ferrara à Sienne. Il participe au stage Acanthes avec Pierre Boulez en 1988.

Depuis 1991, il est chef invité de l’Orchestre Ensemble Kanazawa au Japon.

En France, il a été directeur musical de l’Opéra du Rhin de 1989 à 1990 puis en poste à l’Orchestre National Bordeaux-Aquitaine aux côtés d’Alain Lombard. Il a dirigé egalement la plupart des orchestres régionaux.

Au-delà de sa connaissance du répertoire symphonique et lyrique, Jean-Louis Forestier a collaboré avec d’illustres compositeurs contemporains, en concert et aussi en enregistrement, tels que Dusapin, Bayer, Cavanna, Berio, Lutoslavski, Stroë, Bordalejo, Varèse, Ohana, Jolivet et Xenakis.

L’engagement de Jean-Louis Forestier pour la pédagogie est connu à travers sa participation auprès de nombreux orchestres de jeunes et de conservatoires comme l’Orchestre de jeunes de la Méditerranée, les conservatoires de Gennevilliers et Brest,et
plus récemment avec Canberra et Hobart en Australie. Il participe régulierement au Japon à des master-class dans les Universités .

Jean-Louis Forestier a enregistré avec le percussioniste Tom O’Kelly et l’Orchestre Ensemble Kanazawa le Concerto pour percussion d’André Jolivet pour Warner. A sa discographie également un CD des oeuvres et arrangements de Rafael Mendez avec Geoffrey Payne, trompette solo et l’Orchestre Symphonique de Melbourne,ainsi que "The glass soldier" de Nigel Westlake avec le MSO.
Depuis son retour en France en 2008, il est invité par différents orchestres ou formations (Orchestre National de Lille, Philharmonie de Konstanz, Ensemble 2e 2m, Ensemble Edgar Varèse)